Documentation et édition en art contemporain — Artistes visuels de la région Auvergne-Rhône-Alpes

Gilles VERNERET

créé le 26 Juin 2018

Textes dans le dossier :



"Depuis toujours j'ai considéré que la photographie devait être un reflet ou une lucarne sur le monde. [...] Dans la démarche documentaire, il y a la volonté de rendre compte d'un monde en trouvant la forme la plus adéquate à cette représentation, afin de permettre au spectateur de mieux comprendre la réalité décrite. Dans la période agitée que nous traversons, j'ai le sentiment qu'il y a une urgence à faire comprendre les mécanismes de "marchandisation" du monde et de les dénoncer. Le tout est de ne pas confondre la démarche militante avec celle de l'artiste. Ce dernier est un créateur de formes et non pas un photo reporter. À travers ces séries j'ai tenté de délivrer ma petite touche à l'édifice de l'histoire d'un moment de notre société." [...]
Extrait du texte Le monde tel qu'il est, Gilles Verneret



"L'image est prise puis rejetée sur le papier, où l'on peut alors l'examiner. Prendre son temps avec elle, sur ce qui n'était qu'un instant ponctionné de la rue. C'est en tout cas ainsi que Gilles Verneret fonctionne. Il s'approche des gens et vole leur image diraient certains, puis s'envole, papillon insatiable. Voleur professionnel en chasse de l'image des autres. Vautour du quotidien. Il préfèrerait qu'on parle du droit de citer : car l'image photographique est à son sens une citation prélevée du langage mouvant de la ville, et s'il s'intéresse plus aux passants qu'aux bâtiments de pierre c'est parce que le vivant l'interroge plus que l'histoire inventée et dite immortelle." [...]
Extrait du texte Today and forever, l'esprit des villes, Nicolas Lebowitsky



"J'aurais vu ce que d'autres yeux ont vu, sur les traces des grands demeurants. Des hommes sont passés avec leur regard sur les choses, puis ont passé. Leurs demeures ont disparu et ils demeurent. Ils sont morts et vivants dans leurs œuvres. Traces de pierre et de papier que leurs pas ont foulé. Ils ont vu parfois ce que le photographe repère. Quête de repères. Lutte contre la perte. Nostalgie figée et glacée. Revenir sur les traces de la perpétuation. Fascination de l'épaisseur des lieux recréée par l'imaginaire." [...]
Extrait du texte La mémoire au présent, Gilles Verneret